Citoyenneté, Processus, Bénévoles, Cultures, Territoire, Laïcité, Politique, Participation, Expérimentation, Responsabilité

EXPÉRIENCES

dd1

CONCEPTIONS

Apprentissage de la Démocratie

Dans notre vie quotidienne, c’est souvent à travers un tiers qu’on s’exprime (un député, un syndicat…). Notre vie républicaine et démocratique est encore très indirecte… trop ? Dans les MJC, l’apprentissage de la citoyenneté est au cœur de nos préoccupations. Apprendre à débattre, à exposer un point de vue, à écouter et à argumenter ne sont pas innés, pour les jeunes comme pour les adultes. Cela s’expérimente et s’apprend. Comment ? Voici un exemple d’outil mis en place : les « Cafés des Lumières ». Dans une ambiance conviviale, avec l’aide d’un modérateur- animateur, habitants et grand public rencontrent des scientifiques, des universitaires pour échanger sur des sujets divers d’actualité ou de recherche : environnement, sciences humaines, etc. A la frontière entre le bar des sciences et l’université de tous les savoirs, ils invitent chacun à partager un moment riche en découvertes et en questionnements.

Les enjeux démocratiques : la participation et l’inscription dans la durée

Les MJC de Seine-et-Marne articulent leurs actions dans une démarche projet participative. Ainsi les adhérents des MJC ont la possibilité de participer à l’élaboration des actions. En cela le mouvement des MJC est pleinement démocratique. Cette démocratie ne peut s’entendre sans débat, les processus de décision sont parfois longs et complexes mais c’est cela qui garantit le fonctionnement réellement démocratique. C’est alors un apprentissage pour tous ceux qui se sont investis. Cette acquisition favorise l’engagement au-delà des frontières de la MJC dans la société en général. Par ailleurs chaque projet vise à provoquer du changement, une transformation, s’agissant de processus longs, ceux-ci ne sont pas immédiatement visibles. Espace d’humanité, les MJC sont en adéquation avec les membres qui les composent, elles permettent à chacun de s’approprier les évolutions pour ne pas les subir mais en être porteur.

Pratiques artistiques et culturelles : Expressions politiques

Une conviction forte anime les bénévoles et professionnels des MJC : les pratiques artistiques et culturelles se présentent comme des modes d’expression permettant à chacun de participer au débat démocratique. Au-delà de l’expression politique directe qu’elles rendent possibles, ces pratiques contribuent à rendre intelligible le monde et constituent, à coup sûr, un facteur de cohésion sociale. Aussi, les MJC se donnent-elles pour ambition d’accompagner l’expression artistique et culturelle des citoyens. Dans cette perspective, les MJC s’efforcent de rendre les pratiques artistiques et culturelles accessibles à tous. Elles reconnaissent également la diversité de ces pratiques et s’engagent notamment dans la promotion des pratiques alternatives.

QUELQUES RÉFÉRENCES

« Est démocratique, une société qui se reconnaît divisée, c’est-à-dire traversée par des contradictions d’intérêt et qui se fixe comme modalité, d’associer à parts égales, chaque citoyen dans l’expression de ces contradictions, l’analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vu d’arriver à un arbitrage. » Paul Ricoeur.

« Le but de l’instruction n’est pas de faire admirer aux hommes une législation toute faite, mais de les rendre capables de l’apprécier et de la corriger. » Condorcet.

« L’expérimentation artistique tout comme l’expérimentation scientifique, participe au développement de la connaissance. L’art ainsi joue un rôle essentiel dans le développement de la conscience et du regard critique à propos de l’être humain et de la société. » Manifeste de l’UFISC pour une autre économie de l’art et de la culture.

« Source d’échanges, d’innovation et de créativité, la diversité culturelle est, pour le genre humain, aussi nécessaire que l’est la biodiversité dans l’ordre du vivant. » Déclaration universelle de l’UNESCO sur la diversité culturelle.